Post Industrial Design

Alors que l'industrie est fortement modifiée, Olivier Berchon, designer, nous offre un tour d'horizon des possibles qui sont aujourd'hui offerts aux designers.
Article par : Olivier Brechon


Quel est aujourd’hui le rôle du designer industriel ?

L’industrie a massivement migrée en Asie, l’innovation en terme d’ergonomie, de fonctionnalité et de coût de production est déjà au top, et les gens n’ont plus les moyens n’y l’envie d’acquérir tout un tas de nouveaux objets. On pourrait alors penser que ce métier a de moins en moins de sens, ou se  limite à une approche purement stylistique.

Mais en fait, le développement de l’informatique et du web tend à transformer les logiciels en de véritables  « objets » du quotidien = un service rendu par des fonctionnalités, au travers d’une manipulation. Qu’il s’agisse d’une interface ou d’un produit ou bien les deux, il y a toujours un besoin à analyser, des concepts à trouver et un outil à développer, avec l’ergonomie adéquate. Cela implique aussi que le besoin de développeurs informatiques soft et hardware est de plus en plus fort.

Peut-être devrions-nous inaugurer le terme de Post Industrial Designer ?

3 thématiques pour illustrer ce post :

1. Do It Yourself !

Lady Ada est une Makeuse très connue dans le milieu des hackers. Elle vend des objets électroniques en kits, comme cette manette de super nintendo à transformer en contrôleur gyroscopique pour PC. La notice, les composants et le code sont diffusés librement sur le site, il s’agit d’open hardware.

On peut imaginer que les composants soient à terme déjà soudés et qu’il n’y ait plus qu’à assembler l’objet et le connecter à internet pour qu’il se code tout seul. Quel serait alors l’impact pour l’industrie électronique ?

2. CtoC

Les plateformes de service entre particuliers sont en plein essor et sont surtout de plus en plus professionnelles. Le facteur de confiance envers ces services va donc se rapprocher de celui accordé aux grandes marques. Seriez-vous prêt à laisser votre voiture ou votre logement à un inconnu par le biais d’un site web ? Zip car et Air B&B le propose et apparemment, ça marche.

On imagine qu’à l’avenir les lois s’adaptent à ces nouveaux modes de consommation.

3. Vente en ligne

Les plateformes de vente en ligne ont su trouver des parades pour être aussi performantes que les commerces traditionnels : livraison dans des points d’échange, renvoi gratuit du produit, photobooth des opticiens, manipulation 3d des objets, …

La startup estonienne Fits.me propose un service au sites de vente de vêtements en ligne assez malin : un mannequin dont les proportions sont configurables, permettant de donner un aperçu de la taille réelle des vêtements.

4. Commerce traditionnel en mutation

Du côté des marques, il s’agit maintenant d’aller beaucoup plus loin que la simple distribution. Le logiciel 3d d’aménagement intérieur d’IKEA est un bonne exemple. Dans l’alimentaire la question se pose également, on ne vend plus un simple outil de cuisson mais toutes la gestion de son alimentation, et si possible avec du fun. Enfin des marques comme PUMA font un pas de plus dans le « Life Style » en devenant organisateurs de soirée.

Tags: , , , , , ,

--------------------------------------------




À propos de Olivier Brechon

Voir tous les articles de Olivier Brechon
Après un parcours dans la conception d'objets innovants, Olivier fonde ID Structive et devient consultant indépendant. Sa vision à la fois technique et centrée sur l'usage lui permet d'apporter un regard créatif et fonctionnaliste sur le web et les objets connectés. Toujours en recherche de tendances d'innovation, il nourrit un blog éclectique et pimenté. Follow @Oli_bre

No comments yet.

Leave a Reply