#Toolbox : dans la boite à outils de @Couve

Quatrième volet de notre série consacrée aux outils des journalistes, avec Philippe Couve, journaliste et consultant pour Samsa.fr et fondateur de l'émission L'Atelier des Médias / RFI
Article par : Mael Inizan


Que trouve-t-on dans la boîte à outils des journalistes ? Du reporter de terrain au data-journaliste, en passant par les rédacteurs web, comment les journalistes s’emparent-ils des applications mobiles ou des nouveaux services web à leur disposition pour organiser leur veille, faire remonter des informations, les mettre en forme et les publier ?

 Fondateur de l’émission L’Atelier des Médias / RFI, journaliste et consultant pour Samsa.fr, Philippe Couve (@couve) ouvre à son tour sa boite à d’outils pour le quatrième volet de la #ToolBox.

TweetBot

“J’ai une très grosse utilisation de Twitter. Sur l’iPhone et sur l’iPad, le client que j’utilise est TweetBot. C’est un outil que je trouve pratique et très agréable d’utilisation. Il offre notamment la possibilité de suivre une conversation entre utilisateurs, mais beaucoup de ses concurrents le propose également aujourd’hui.”

Summify, Tweeted Times et Paper.li

“On me demande souvent comment je fais pour suivre autant de personnes sur Twitter (plus de 2 000 NDLR.). La réponse : je ne les suis pas. Lorsqu’un pêcheur replie sa canne et qu’il n’est plus au bord de la rivière, les poissons continuent de passer. Lorsque je suis devant mon fil, je vois ce qui passe dans mes différentes listes. En revanche, quand je ne suis pas au bord de la rivière, je mets des nasses. Un service comme Summify permet par exemple de savoir quels sont les dix liens les plus commenté dans sa timeline.

Summify a cependant été rachetté par Twitter en janvier. Il n’est plus possible de s’inscrire aujourd’hui, mais l’équipe de Summiffy travaille sur les futurs newsletters de Twitter, qui devraient donner des choses intéressantes. En attendant, Paper.li ou Tweeted Times font globalement le même genre de boulot.”

Buffer

“Enfin, j’utilise également Buffer, un service qui permet de programmer ses tweets. C’est très utile pour ne pas saturer sa timeline lorsqu’on fait sa veille. Il permet de faire en sorte que ses tweets soient publiés de manière régulière.”

 Evernote et Diigo

Evernote fait partie des outils j’utilise de plus en plus. Pour moi, il est en train de remplacer des services de bookmarking social comme Delicious ou Diigo. Aujourd’hui, je crée un nouveau carnet de note pour quasiment chaque projet sur lesquels je travaille (conférence, formation, projet d’application etc.). Dès que je trouve quelque choses qui concerne de près ou de loin un projet, je le colle dans Evernote.

C’est très utile pour archiver toute sorte de choses, tout en les gardant disponibles quelque soit le support. Si je bois une bonne bouteille de vin, je peux par exemple photographier l’étiquette pour la mettre dans ma cave numérique. Par contre, c’est beaucoup moins facile de partager sa veille que sur un service comme Delicous.

Si j’essaye de résumer, Diigo concerne ma veille sur une durée plus longue tandis que Evernote se rattache plus à des projets donnés. J’ai abandonné Delicious quand il y a eu des incertitudes sur la pérennité du service et je commence aujourd’hui à me poser des questions sur l’intérêt de doubler ma veille entre Evernote et sur Diigo.”

Feedly

Feedly est un Add-On qui existe pour Firefox, Safari comme pour Chrome. Il vient se rajouter sur Google Reader. Certaines personnes aiment l’austérité de Google Reader. Je suis plutôt dans la catégorie de ceux que ça rebute. Feedly permet d’avoir une interface beaucoup plus agréable. On y retrouve également quelques suggestions de tweets et d’autres flux sur les thématiques que l’on suit.”

Zite

“C’est une application iPad bien connue aujourd’hui. Elle propose une agrégation des meilleurs contenus sur différentes thématiques. Les utilisateurs peuvent s’abonner à ces différentes thématiques et affiner leur sélection, en précisant qu’il ont aimé tel contenu et pas tel autre. Petit a petit la machine apprend les goûts et centre d’intérêts de l’utilisateur. Le service devient très rapidement extrêmement efficace.

Ce qui est également intéressant, c’est que l’application ne propose que 3 à 4 pages de résultats. Dans les logiques de flux dans lesquelles nous sommes plongés, c’est extrêmement satisfaisant de pouvoir se dire : « ok, j’ai vu l’essentiel ». En plus de la qualité de l’agrégation, il y a une fin.”

Aviary Tools

“J’aime beaucoup la collection d’outils Aviary. Ce sont des plugins disponibles pour Chromes et Firefox dans lesquels on trouve un éditeur audio, un éditeur d’images et différents outils faciles d’utilisation. Je m’en sert par exemple pour recadrer une image, ajouter une flèche pour une présentation etc.”

Transcribe

Toujours dans la série des plugins, Transcribe! est extrêmement utile pour dérusher du son. Il permet de lire un fichier sonore tout en scriptant le texte. Il n’y a pas à jongler entre différentes fenêtres, ce qui est beaucoup plus pratique.

Saooti

“Saooti est présenté comme une” Wikiradio”. Il s’agit d’un service payant qui permet à n’importe qui de créer sa propre radio avec juste un ordinateur, une connexion internet et éventuellement un micro. On peut enregistrer une émissions avec plusieurs personnes et même joindre des interlocuteurs par Skype.”

Voxaleed

“C’est le truc qui m’a le plus scotché ces derniers temps : Voxaleed est un service développé par Exaleed qui scripte des vidéos et des audios. Il permet de rechercher un sujet dans les médias audiovisuels. En effectuant une recherche à partir d’un mot clé, on retrouve directement le bon moment de la vidéo en question. C’est assez impressionnant, mais si pour l’instant le nombre de sources disponibles est encore  limité. Le service est fonctionnel, mais encore en développement.”

À lire également sur Silicon Maniacs :

Tags: , , , , , , , ,

--------------------------------------------




Pour sortir un article il faudra lui passer sur le corps. Mael ne rigole pas avec la technique journalistique. Son parcours dans le monde impitoyable des médias lui permet d’acquérir une rigueur désarmante. Après avoir fait ses premières armes dans la PQR bretonne, Rue89, LeMonde.fr, Liberation.fr et avoir décroché son premier poste chez Satellinet, Mael fait le choix du frisson en intégrant une rédaction under construction (...)

No comments yet.

Leave a Reply